Historique

Chavannes-près-Renens, entre densification et surcharge autoroutière.
En 2012, la mise à l’enquête du Plan de quartier « Les Cèdres » suscite des oppositions de plusieurs citoyens et de l’ATE pour – entre autres – les raisons suivantes :

  • Les projets de construction ne tiennent pas compte des programmes de sortie du nucléaire et de développement durable.
  • L’augmentation du trafic routier et autoroutier contribue à une pollution de l’air déjà très marquée dans l’ouest lausannois.
  • Un seul accès pour plus de 1600 habitants et 1000 emplois sur une avenue de la Gare déjà très fréquentée apparaît comme une erreur alors qu’un accès direct par l’autoroute et par la commune d’Ecublens pourrait être réalisé.

Ces oppositions sont balayées.

En juillet 2012, ce Plan de quartier est accepté à une très courte majorité du conseil communal. La demande d’un référendum spontané ayant été refusée, un groupe de citoyens engagés décide de réaliser un référendum populaire afin que la population chavannoise puisse choisir son avenir.

Près de 1000 signatures sont trouvées en quinze jours. Ce référendum est l’occasion de riches échanges avec les citoyens de la commune ; beaucoup sont intéressés mais bien peu ont le droit de vote.

L’aboutissement du référendum annonce une période mouvementée. Les promoteurs et la municipalité engagent toutes leurs forces pour amener la population à accepter ce plan de quartier grâce à des engagements prometteurs : pas de hausse d’impôt, la création de garderie, bibliothèque et EMS. Au final, la population accepte le plan de quartier le 9 février 2014.

Plusieurs personnes qui se sont engagées dans cette période n’ont pu se résoudre à laisser de côté leurs idéaux : démarche participative, lutte contre une densification sans réflexion, couverture de l’autoroute* ; et leur bataille pour maintenir une qualité de vie acceptable dans la commune les a amener à créer une association.

ABAC (1022) s’est constituée le 10 décembre 2013 en la présence de

  • Mme Anastasia Avilès,
  • Francis Bossy,
  • Valérie Hugentobler,
  • Patrick Michel,
  • Olivier Roque.

*Pour rappel : lors de sa séance du 6 novembre 2008, le Conseil communal de Chavannes-près-Renens a adopté à l’unanimité une résolution intitulée “Pour la couverture de l’autoroute A1a sur le territoire de Chavannes-près- Renens”, demandant la mise à l’étude dans les plus brefs délais de ce projet.

Durant la période du référendum concernant le Plan de quartier des Cèdres, les futurs initiateurs d’ABAC ont clairement annoncé leur soutien au projet de couverture de l’autoroute.