Parcours santé

Parcours santé

Quatre ans après avoir déposé à la Municipalité un dossier pour créer un « parcours santé » dans le Bois du Caudray, ABAC a le plaisir d’annoncer que le projet prendra vie prochainement. Sous la forme d’un préavis ambitieux, le Service de l’urbanisme a planché sur un parcours appelé « Entre deux rivières » qui reliera le nord de la commune avec le sud qui a pour but d’encourager le cheminement piéton jusqu’au lac. Le Conseil communal a accepté à l’unanimité la réalisation de ce parcours.

Pdf préavis

Historique du projet d’abac :

Dans l’esprit du projet, le parcours-santé est mesuré, c’est-à-dire que l’on connaît exactement la distance parcourue au moyen d’indications métriques tout au long du parcours. Son revêtement est constitué de copeaux de bois comme les pistes Vita. Dans le site du bois du Caudray, traversé par plusieurs chemins, le projet permet de garder les itinéraires pédestres déjà tracés sur les deux communes de Renens et de Chavannes.

Dans un contexte de diminution des espaces non-bâtis, ABAC désire mettre en valeur la forêt du Caudray et répondre aux besoins d’une population qui demande de plus en plus d’espaces appropriés pour pratiquer la marche, le sport ou les activités de détente.

GÉOGRAPHIE

Chavannes-Renens : le bois du Caudray est le dernier espace forestier de la commune. Il représente un lieu de promenade pour les nombreux piétons et propriétaires de chiens. Situés sur Chavannes et Renens, plusieurs chemins traversent le bois sans qu’il soit facile de repérer les limites communales.Le Chemin des sens (Renens) emprunte une partie du sentier principal. Vers le haut du cimetière, ce parcours est déjà recouvert de copeaux très fins sur une vingtaine de mètres.

BIENFAITS POUR LA SANTÉ

Proche des établissements scolaires (Concorde et Planta – Chavannes) (Léman et Censuy – Renens), un parcours mesuré avec quelques dénivelés peut devenir le lieu privilégié pour s’entraîner à la marche rapide ou à la course à pied. Le revêtement en copeaux empêcherait une trop grande humidité même par temps pluvieux.

Des sportifs aimant les terrains souples prennent leur véhicule pour aller courir sur le parcours mesuré de Dorigny (qui fait un parcours de 1 km en forme de « 8 » près du Centre sportif de l’UNIL) ou à la piste Vita de Bussigny (Parcours de 2,9 km). Posséder un parcours si près des quartiers d’habitation serait une chance et un atout écologique.

En 2015, plus de 120 chavannois sont inscrits au 4-10-20 km de Lausanne.

LE DÉVELOPPEMENT D’ANIMATIONS ET D’ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES

Proche du quartier de la Blancherie et du Jardin Robinson à Chavannes, un sentier forestier praticable par tous les temps permettrait le développement d’animations pour les jeunes et les moins jeunes. Il existe déjà un lieu de regroupement de type « canapé forestier » pour les enfants de Renens.

Des balades à thèmes donneraient l’occasion aux habitants de mieux connaître leur forêt. L’animation jeunesse trouverait également des occasions d’y organiser des activités.

Liens avec d’autres

  • La proximité avec la future HESAV (Haute Ecole de Santé) est un atout et pourrait être l’occasion de développer des synérgies.
  • Le rapport de Promotion Santé Suisse concernant le manque d’activité des enfants est un point sur lequel s’appuyer pour étayer l’argumentation.
  • Des animations peuvent être organisées pour faire participer les familles, les jeunes, les enfants durant des périodes de réalisation ou d’entretien.
  • Helsana Assurances réalise des soutiens pour la pratique du sport (ex. Helsana trails au Chalet-à-Gobet).

C.Rochat

 

 

previous arrow
next arrow
Shadow
Slider

 Plaquette de présentation du projet original
 Présentation du projet, mis à jour en novembre 2017

Articles connexes

29 novembre 2017 – La piste part vers l’est